Une de mes reine noire de conservatoire
Une de mes reine noire de conservatoire (Juillet 2018)

Le 2 novembre 2018

 

Au rucher :

Les abeilles sont bien conditionnées pour l'hivernage. Les ruches sont lourdes avec environ 12 à 15 Kg de réserves pour l'hiver. Mes abeilles noires ne consomment pas trop, c'est un plus.

J'ai regroupé les ruches par rucher et  type de ruche.

Il y a encore un peu d'activité et de rentré de pollen en parti grâce aux jachères fleurie de nos agriculteurs locaux.

Les températures baissent et les abeilles commence à se mettre en grappe la nuit, c'est bien, la nature prend des allure d'automne. Il était temps ...

 

A "l'atelier" :

Le rucher couvert prends forme et sera bientôt opérationnel. Je peaufine un peu avant l’arrivé des filles ....

Il va falloir mettre de l'ordre dans le matériel et bien stocker par type de ruche.

Ce sera un de mes travaux d'hiver et bien d'autres petites choses qui devront être réorganisé.

 

Les médailles à collé sur les pots de mes miels primés sont arrivées, mais je n'ai presque plus de miel .... tout est déjà commandé !

 

Rucher (Dadant, Alsacienne Haute et Voirnot)
Rucher (Dadant, Alsacienne Haute et Voirnot)
Rucher couvert d'hivernage et de fécondation en saison.
Rucher couvert d'hivernage et de fécondation en saison.


Le 7 octobre 2018

 

Exposition de fruits à Hoerdt

Le président de l'association m'a demandé de tenir un stand d'information sur l'apiculture et de dégustations de miels.

C'était vraiment une belle exposition avec présentation de nombreux fruits.

Les gens étaient heureux de pouvoir goûter différents miels et d'écouter l'histoire de chacun d'eux.

Les visiteurs étaient tellement satisfaits qu'ils ont dévalisé mon stand. Il ne me reste plus que du miel de forêt ...

Il va falloir attendre 2019 pour goûter le nouveau millésime !



Le 6 Octobre 2018

 

Résultat du concours des miels d'Alsace 2018

Mes trois miels présentés

Miel d'acacia : Médaille d'OR

Miel de Forêt : Médaille d'OR

Miel de Forêt d'été : Médaille de Bronze

 

Elles ont, une fois de plus, bien travaillé mes abeilles ...

En plus je valide le nouvel emplacement en forêt avec une médaille de Bronze encourageante ...


Le 22 septembre 2018

 

Je fabrique un nouveau rucher couvert pour abriter quelques ruches afin de permettre un hivernage plus agréable à mes abeilles.Seront également  protégées mes jeunes reines d'élevage de la chaleur l'année prochaine...

En effet; cette année, j'avais plus de 35 voire 40 °C à l'emplacement de mon rucher de fécondation qui est à l'abri des vents et donc qui accumule la chaleur du soleil. C'était un plus, maintenant avec ces fortes chaleurs, ça devient handicapant pour les abeilles.

 

J'ai remis 3 miels pour le concours des miels d'Alsace.

Mon miel d'Acacia et mon miel de Forêt  sont tous les deux exceptionnels cette année.

Mon miel de Forêt d'été a été validé pour sa couleur claire. Avec l'analyse du laboratoire, je vais également pouvoir valider ce nouvel emplacement en forêt.

Je suis confiant .... à suivre .

Coffret cadeau de 3 miels
Coffret cadeau de 3 miels (dégustation)

Le 3 septembre 2018

 

Au Rucher

Je prépare l'hivernage. Je déplace les ruches pour les regrouper par format dans mes ruchers couverts.

Il y a encore beaucoup de couvain (jusqu'à 4 voire 5 cadres) et les colonies consomment encore beaucoup.

Malheureusement il n'y a que de très petite sources de nourriture, cette année il faudra nourrir un minimum les colonies pour leur permettre de passer l'hiver.

Ce nourrissage (avec du sirop sucré) remplace ce que l'homme a arraché ou détruit !

Il y a beaucoup de personnes, ne connaissant rien à l'apiculture, qui trouvent cela inacceptables de nourrir les abeilles au sucre.

Je répondrais tout simplement que ce n'est pas pour rien que les abeilles "sauvages" ne passent plus l'hiver, et pourtant, il n'y a pas de prélèvement de miel ! Alors, soit nous nourrissons nos abeilles, soit elles meurent de faim.

Nous parlons bien de l'abeille "domestique".... A l'heure actuelle, les chasseurs sont obligés de nourrir les animaux sauvages pourtant de moins en moins nombreux dans nos campagnes (je ne parle pas du sanglier).....

Il y a vraiment un problème, c'est à nous de réagir. Replantons des haies et autres plantes bénéfiques à la nature en général.

C'était mon petit cri d'alerte de septembre .


Le 17 août 2018

 

Le dernier miel de l'année est dans le maturateur. Les premiers pots seront remplis ce weekend.

Miel très sombre, doux et goûteux. Il doit y avoir du miellat de tilleul et de sapin.

 

Au rucher

Les dernières reines sont en début de ponte.

Les reines envoyées en Savoie vont bien. Le lendemain de l'introduction (ouverture de la protection de cagette), elles étaient déjà en ponte. Je suis content que ça se passe bien car ce n'était pas gagné. Envoyer des reines par la poste avec cette chaleur et le personnel pas toujours très délicat avec les colis ..... Pour me remercier de la réussite de notre partenariat, l'apiculteur savoyard m'a envoyé un soufflet d'enfumoir en cuir de chèvre de sa réalisation et du miel de montagne de son exploitation par retour de courrier. Le soufflet est TOP et le miel..... MMMmmm trop bon. Trop fort les montagnards ! Merci Christian.

Miel de Forêt
Miel de Forêt
Rucher avant hivernage
Rucher avant hivernage
Rucher de fécondation
Rucher de fécondation


Le 10 Août 2018

 

Dimanche marché aux puces au village.

J'ai un stand miel et brocante, le soleil devrait être de la partie.

Les pots sont prêts.... et les parasols aussi !

 

Au rucher :

Récolte des dernières hausses de miel de forêt. Il sera extrait / centrifugé le 15 Août.

Les ruches ont été traitées contre le varroa (acarien tueur d'abeille).

Les abeilles n'ont plus qu'à préparer l'hivernage :

- la reine va pondre de futures abeilles d'hiver (elles vivront près de 6 mois contre 6 semaines pour les abeilles de "saison").

- les abeilles vont accumuler et stocker du miel pour passer l'hiver (que 10 à 12 Kg : mes abeilles ne sont pas gourmandes)

- l'apiculteur gère la place pour permettre à la reine de pondre et au besoin, distribuera du sirop sucré pour combler le manque de miel si c'est le cas. C'est la météo, l'emplacement du rucher et la force des colonies qui dicteront mes prochaines interventions : Transhumance au rucher d'hivernage, réunion des ruches trop faibles, équilibrage des ruches (ajout / retrait de cadres),  partitionnage (resserrer les colonies sur le bon nombre de cadres), etc ....


Le 10 juillet 2018

 

A la miellerie :

Miel de foret et de "tilleul" en pot. Il est plutôt ambré soutenu. Le goût y est, les abeilles ont bien travaillé.

Pour le miel de forêt : légère amertume dûe aux châtaigniers proches du rucher. Il est parfait, il est juste comme il faut !

Il est cédé sous la dénomination "miel de forêt d'été".

Pour le miel de tilleul : Doux en début de dégustation et en fin de bouche une agréable saveur mentholée envahit le palais.

Comme il n'est pas pur, donc monofloral (une semaine après de début de floraison, la météo caniculaire a desséché les fleurs donc... plus de nectar), les abeilles ont donc trouvé du nectar ailleurs... La dénomination est "miel de fleurs".

 

Au rucher :

Les abeilles vont bien, les nouvelles colonies ont trouvé leurs nouveaux parents impatients de récupérer leurs petits protégés  puis les installer dans leurs ruchers.

L'élevage de reine suit son cours. Les premières reines noires (filles des reines noires achetées à un conservatoire) sont en ponte. C'est plutôt encourageant, elles sont belles, douces et pondent assidument.

Une partie des ces reines iront en montagne Savoyarde. Elles devraient s'y adapter facilement. Le climat est plus froid mais surtout moins humide que chez nous. Verdict l'année prochaine.


Le 5 juin 2018

 

C'est parfait, il y a du miel d'acacia cette année !

Il est extrait et partiellement mis en pots. Il est très clair et goûteux; comme on l'aime.

J'ai également réalisé du miel crémeux tout blanc cette année. En fait c'est tout simplement du miel de printemps dont j'ai dirigé et stabilisé la cristallisation naturelle très fine en le remuant régulièrement. Il faut le mettre en pot juste avant la cristallisation finale, c'est sûrement  le secret.

 

Au rucher :

Mes premières reines ont été marquées et récoltées cette semaine. Les prochaines le seront d'ici 15 jours.

 


Le 27 mai 2018

 

Participation à l'éco manifestation "La Basse-Zorn à l'an Vert" à Weyersheim.

Journée bien sympathique à discuter avec les visiteurs.

Pas mal de stands de tous ordres étaient installés, et la thématique de cette année était "Faites-le vous-même"

Nous proposions aux passants de réaliser des bougies sculptées ou roulées en cire d'abeilles.

La dégustation du miel de printemps a également été appréciée.

 


Le 20 mai 2018

 

Beaucoup de boulot, entre l'entreprise et les abeilles, pas évident en ce moment.

En 20 jours ....

Récupération de quelques essaims suite à des demandes de particuliers.

Récolte et extraction du miel de Printemps. Miel très clair cette année et sacrément sucré. Joli millésime ....

Mise en place des ruches à proximité de faux-robinier pour permettre une éventuelle récolte de miel d'acacia.

Mes premières reines sont en ponte.

L'élevage royal continu, il y a déjà une nouvelle série de reines en couveuse.

Les premières personnes ont pu récupérer leurs abeilles avec joie. Parfois même avec de l'avance sur le planning. Plutôt cool.

Ahhh, une petite coulée de boue, juste pour occuper ma nuit du week end à gratter et nettoyer ....

Miel de printemps 2018
Miel de printemps 2018
Cellules royale de reine d'abeilles en couveuse (environ 80 % de réussite)
Cellules en couveuse (environ 80 % de réussite)
Ruche et miel d'acacia
Ruches et miel d'acacia ...
Coulée de boue ...
Coulée de boue ...


Le 1° Mai 2018

 

Démarrage fulgurant cette année.

Mise en place des hausses et après 1 semaine, elles étaient déjà bien lourdes. Un bon Kg de nectar par jour. Pour devenir miel, les abeilles devront assécher ce nectar pour arriver à 18 % d'humidité maximum. Au départ, le nectar c'est souvent juste l'inverse, soit plus de 80 % d'humidité. Donc les abeilles ventilent la ruche pour évacuer ce trop plein d'eau.

La semaine dernière avec le temps frais qui s'est installé, la récolte est bien entendu bien moins forte.

Les abeilles construisent très rapidement des cadres neufs, ce qui permettra une rotation de cadres très importante pour l'état sanitaire des colonies.

 

L'élevage de reine a débuté par prélèvement de larve. (Picking)

Les premières cellules royales sont déjà en nucléi (mini ruchette de fécondation) pour une partie et quelques cellules sont en couveuse. En effet, une fois operculée, les cellules n'ont besoin que de chaleur pour permettre l’émergence de la jeune reine.

Visite de ruche Voirnot
Visite de ruche de type VOIRNOT
Cellules royales en couveuse avant mise en nucléi
Cellules royales en couveuse avant mise en nucléi


Le 27 avril 2018

 

J'ai accepté une demande pour un reportage photos.

Le reporter / photographe d'une agence de presse bien connue est venu dans l'après midi et nous avons passé un bien sympathique moment d'échange.




Le 17 avril 2018

 

Au rucher :      C'est parti !

Les colonies avaient un peu de retard (15 jours) par rapport à l'année dernière, mais elles sont en phase avec la nature et donc des ressources disponibles. Les colonies de production sont populeuses, et le couvain bien compact.

J'ai posé des hausses samedi, et visite le rucher aujourd'hui... (soit trois jours après) elles sont déjà dans les hausses et y stockent déjà du nectar.

Les fruitiers sont en fleurs (Mirabellier, cerisier et les pommiers débutent)

C'est magnifique de voir la nature reprendre des couleurs.

La météo est notre alliée, un peu de pluie, et maintenant grand soleil. Il y a beaucoup de pollen dans les ruches ce qui permet un élevage de larves dans de bonnes conditions (Le pollen, ce sont les protéines pour les abeilles).

Les ruches d'élevage sont prêtes, d'ici une semaine :premier élevage de reines.

 

Dans mon garage :

En début de mois, j'ai enruché quelques abeilles avec l'aide de mes enfants. C'est cool les activités en famille.

Quelques reines n'ont pas été récupérées par les nouveaux parents, nous les avons donc adoptées. Mais il faut préparer des ruches en plus et cirer des cadres non prévus à l'origine. Ce sont les joies du direct !

Je m'occupe des abeilles, mon fils prépare les reines et ma fille termine de cirer quelques cadres ...

Vous voyez des cires avec des cellules déjà étirées, cela permet aux abeilles de stocker le sirop et de construire de suite les cadres adjacents. Une fois la reine libérée, elle pourra également pondre immédiatement.

Les abeilles restent 3 jours en claustration (enfermée) dans la ruche au noir dans le garage.  Cela permet à la colonie de se familiariser avec la reine et cela permet une stabilisation plus rapide de cette petite société nouvellement réalisée.

Il faut donc nourrir les abeilles (Petite boite ronde sur les ruches) puisque les butineuses ne peuvent pas sortir ramener à manger pour la petite famille.

 

A l'atelier :

Une grande partie des nouvelles ruches est lasurée, il n'y a plus qu'à finaliser le montage, et elles seront aptes à accueillir des locataires.

Pollinisation d'un verger
Pollinisation d'un verger
Préparation des reines (par mon fils)
Préparation des reines (par mon fils)
Vite, il faut cirer quelques cadres (par ma fille)
Vite, il faut cirer quelques cadres (par ma fille)
Paquet d'abeilles (environ 1.500 Kg / 15 000 abeilles)
Paquet d'abeilles (environ 1.500 Kg / 15 000 abeilles)
Cerisier
Cerisier
Enruchage de paquets d'abeilles
Enruchage de paquets d'abeilles
Père et fils - Enruchage paquet d'abeilles
Père et fils - Enruchage paquet d'abeilles

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37