Le samedi 15 février 2020

 

Préparatifs : Saison 2020

C'est parti, il est temps de préparer la nouvelle saison, à l'atelier et aux ruchers.

Préparer les ruchers qui vont accueillir les colonies cette année.

Préparer le matériel et avoir un stock de cire pour cirer les cadres d'ici peu. (Si ce n'est déjà fait ...)

Pour ma part, je n'aime pas cirer trop tôt.

Si vous réalisez de l'élevage, commencer à avoir une idée où vous souhaitez aller cette année et avec quelles souches si elles sont toujours dynamiques d'ici la fin de l'hivernage.

Très important : Vérifier les réserves pour éviter de perdre des colonies juste à la transition hivernage / début des premières miellées.

Si besoin un pain de candi sera LA solution. Ne pas donner de sirop en hiver doit rester une règle.

Ne surtout pas retirer de cadre pour vérifier la ponte, avant des températures de 15 à 20 °C sur plusieurs jours, hors de question de visiter une ruche.

Si par contre vous suspectez la mort d'une de vos colonies, il est impératif d'ouvrir la ruche pour vérifier en regardant entre les rues de cadres et en retirant un cadre pour valider la triste nouvelle.

Retirer immédiatement la ruche du rucher ou à défaut fermer de suite l'entrée pour éviter le pillage et éventuellement une contamination croisée entre cette ruche et une colonie saine.

Il est bon "d'autopsier" la ruche pour comprendre d'où vient la perte de la colonie.

Il faut absolument éviter "la faute à autrui". C'est bien souvent nous qui devrions nous remettre en question. Le varroa est très souvent la cause de pertes hivernales même si on pense avoir bien traiter contre l'acarien en fin de saison. Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu. Cet acarien est plus sournois qu'il n'y parait. Un simple traitement systématique n'est pas la solution, il est bon de d'analyser et si possible comprendre toute la saison de la colonie pour identifier les colonies qui risqueront d'être plus infestées que d'autres.

Quelques pistes : La transhumance est un vecteur, les colonies qui rentrent tardivement de montagne et qui hiverneront avec du miellat et seront traiter très tardivement. Les colonies très fortes sont souvent plus exposées aussi, une colonie faiblarde qui est trainée toute la saison et qui s'est constamment boostée par apport de couvain operculé,  etc .....

 

Bon, j'y vais, il y a du soleil aujourd'hui, il est temps de faire un tour aux ruchers pour prendre la "température".....

 

Premiers rayons de soleil début janvier et premier vol de propreté de l'année
Premiers rayons de soleil début janvier et premier vol de propreté de l'année

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37