Saison 2018 - SOS Essaim


Essaim enfin plutôt colonie n°9 : le 25 septembre 2018

 

Sauvetage d'une colonie détruite lors de la démolition d'une maison à Geudertheim. La mairie me demande de me déplacer pour voire ce qu'il y a moyen de faire.

Une colonie logée dans un plancher éventré par une pelleteuse est en parti tombée avec les gravats au sol.

Je récupère tant bien que mal le couvain (cire avec larves et oeufs) et les abeilles éparpillée de ci de là.

Après une heure, les abeilles se calme et entrent doucement dans la ruchette mise en place à l'endroit du nid d'origine.

Le soir même je récupère la ruchette pour la mettre dans mon rucher de "quarantaine" pour vérifier l'évolution.

Après quelques jours je vérifie et je ne retrouve pas la reine qui n'a surement pas survécu. Je réuni donc ces abeilles avec une petite colonie avec une jeune reine que j'avais sous le coude pour de telle situation.

Actuellement les abeilles sont bien intégrées dans la nouvelle colonie.

Opération réussite.

Je n'est pas tout sauvé, mais tout de même une grande partie des abeilles et du couvain naissant.

De toute façon, cette colonie n'aurait pas survécu à l'hiver au vu des réserves qu'elle avait. Donc c'est un mal pour un bien cette histoire.

Ruchette en place
Ruchette en place
Abeilles au niveau des cercles rouges
Abeilles au niveau des cercles rouges
Reste de cire, couvain naissant et quelques abeilles
Reste de cire, couvain naissant et quelques abeilles


Essaim n°8 : Le 8 juin vers 14h30

 

A mon arrivée à Offendorf vers 15h20, un bel essaim avait trouvé refuge dans un arbuste à hauteur d'homme.

J'ai positionné la ruche sous l'essaim et celui ci est tombé directement dans la ruche.(ou presque..)

La reine était dans la maison, mais il restait pas mal de filles dans l'arbuste (Phéromone de la reine oblige)

Après avoir parfumé et enfumé l'arbuste, les abeilles se dirigent naturellement vers l'entrée de la ruche.

OK, c'est gagné!

1 h après, l'essaim est dans la ruche et je rentre au rucher pour la déposer.



Essaim n°7 : Dimanche 3 juin appel vers 16h30

 

Je ne suis pas chez moi, le temps de rentrer et de préparer le matériel, échelle etc ... Je suis sur place 1 heure après.

Un essaim dans un arbre dans l’enceinte de la piscine municipale de Haguenau.

A mon arrivée sur place, le service technique de la ville a mis à ma disposition une nacelle. COOL Merci beaucoup.

En un petit quart d'heure sur la nacelle , l'essaim était dans la ruche.

Les baigneurs avaient de l'animation gratuite cette après midi là ....

De retour vers 18h30.



Essaim n°6 : le 14 mai vers 16h

 

Je ne suis pas chez moi, et je reçois un appel pour m'indiquer un essaim à Hoerdt.

Un essaim double est dans la glycine depuis samedi (soit deux jours)sous les pluies et orages violents depuis le jour d'essaimage de cette colonie. Du coup, elles sont restées là, plaquées par l'eau et le froid.

En arrivant vers 17h30 je vois effectivement deux essaims distincts, en grappe bien serrée et en bien triste état.

Je ne peux me déplacer avant 20h.

En arrivant, bien entendu un orage gronde à nouveau, c'est donc sous une trombe d'eau que je fais de mon mieux pour sauver ces abeilles.

Après 30 minutes, elles sont plus que trempées, comme moi d'ailleurs, mais à l'abri !

En rentrant un petit coup de sirop (Sucre et eau) pour leur permettre de reprendre des forces .J'ai laissé la ruche dans le garage (20 °C) pour permettre un séchage plus rapide des filles.

Deux jours plus tard, petite visite de courtoisie au rucher. Elles sont douces et bien vivantes. Opération réussie...



Essaim n°5 : le 12 mai vers 14h

 

Je suis au rucher et je reçois un appel pour récupérer un essaim à Vendenheim. Le temps de rentrer et chercher le matériel. Me voilà sur place après 15h.

L' essaim est dans une haie à hauteur d'homme...

J'en profite pour passer cet essaim par une grille à reine et donc je marque de suite la reine.

De retour à la maison à 16h45 et toujours rien fait au rucher....Il y a tant à faire en cette période. Pas évident d'arriver à joindre les deux bouts en ce moment...

 



Essaim n°4 : le 7 mai vers 18h30

 

Mini essaim à récupérer à Haguenau.

Essaim de la taille d'un pamplemousse perché à 2m du sol, récupération facile.

Après quelques jours, il sera juste sur deux cadrons de Miniplus. Petit essaim, petite ruche ....

J'ai oublié de faire une photo.


Essaim n°3 : le 7 mai vers 13h30

 

La police municipale devant ma porte !

Ouf, ce n'est que pour me demander de récupérer un essaim d'abeilles dans un cerisier.

Manipulation pas évidente. Merci à ma "grande" échelle qui m'a permis d'accéder à l'essaim, bien, bien haut perché.

Sacré essaim.

De retour à 15h30

Essaim dans un cerisier à plus de 6 mètres
Essaim dans un cerisier


Essaim n°2 :  le 2 mai vers 9h30

 

Des abeilles dans une poubelle  depuis deux jours.

En arrivant vers 10h30, effectivement un essaim a élu domicile dans une poubelle à Hoerdt.

Les abeilles s'étaient installées sous le couvercle et ont même déjà construit des galettes de cire.

La récupération a été "facile" et avec une température de 10 °C, elles sont restées en grappe lors du transfert.

Essaim d'abeilles dans une poubelle - Le rucher des plaisirs
Essaim d'abeilles dans une poubelle
Mise en place de la ruche pour transférer l'essaim
Mise en place de la ruche pour transférer l'essaim
Galettes de cire sous le couvercle de la poubelle
4 Galettes de cire sous le couvercle de la poubelle


Essaim n°1 de la saison 2018 :  le dimanche 22 avril à 16h

 

Arrivé sur place à 16h30 :

Un essaim à Herrlisheim dans un arbre à environ 5 m du sol.

 

Ce n'était pas forcément facile vu l'accès pour me permettre de cueillir cet essaim.

 

Au final tout c'est bien déroulé, après une heure les abeilles étaient au chaud dans leur nouvelle ruche.

 

A mon retour vers 18h j'ai mis la ruche dans le garage dans l'obscurité pour permettre à l'essaim de se calmer et à démarrer la construction de cire pour inciter la reine de pondre.

 

Le lendemain, la ruche trouve sa place dans un de mes ruchers.

Prise de vu du toit. Essaim de la taille d'un ballon de foot.
Prise de vu du toit. Essaim de la taille d'un ballon de foot.

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37