Suivi des ruches - Hiver 2016/2017

Visite du 26 mars 2017 pour la visite de printemps

 

Visite de printemps, c'est quoi ce truc ???

 

C'est LA visite incontournable du début de saison qui me permettra de déterminer l'état sanitaire des colonies, leurs forces (développement) et leurs ressources restantes (miel).

 

Du côté sanitaire, pas de problème particulier, elles se portent très bien, mes filles...

Les colonies sont déjà bien fortes. Il est temps de les faire travailler un peu. Les jeunes abeilles veulent élever, cirer, stocker, etc ... Hé bien, je vais leur donner les nouveaux cadres à cirer avec le reste de miel de l'hiver  toujours stocké dans les ruches. Il est important qu'elles consomment ce miel, bientôt il y en aura du "nouveau", et je ne veux absolument pas stocker du "vieux" miel. Ainsi mes abeilles auront du miel de l'année pour bien démarrer la saison.

 

Les reines sont en ponte, il y a du monde sur les cadres. L'année se présente bien mieux que 2016 (année décevante)

 

Je n'ai "perdu" qu' une ruche cet hiver, et encore ....

Cette  colonie est restée  forte malgré la mort de la reine  durant l'hiver sûrement.

Heureusement, j'avais,  "sous le coude",une Mini-ruchette avec une reine de secours.

J'ai regroupé ce petit monde, et voilà... tout le monde est heureux. Les filles ont une nouvelle reine et la reine a du monde pour la servir.

 

Grâce à cette visite, il m'est possible de planifier la saison.

A savoir, sélectionner la ruche "mère" pour réaliser l'élevage de reines, ainsi que de prévoir le déplacement des ruches sur mes différents sites de production de miel.

 

 

 

A la visite de printemps :

 

Il y a de l'activité sur l'ensemble des cadres

(soit 10 cadres ou 9 ruelles entre cadres)

La ruche est forte

 

Après un soupçon de fumée pour demander gentiment aux abeilles de descendre dans la ruche, les cadres sont visibles plus facilement.

 

Construction de cire sur la tête de cadres.

 

C'est le moment de donner plus de place et de travail aux filles ...

 

La saison 2017 commence sur les chapeaux de roues


Visite du 4 mars 2017

 

Petite visite chez nos filles. Elles volettent enfin à nouveau  malgré le vent.

 

Les températures sont à la hausse. C'est plutôt bien pour les abeilles.

Les reines ont doucement repris la ponte et les butineuses ramènent quelques pelotes de pollen.

Les couvre-cadres (couvercle de ruche) sont tièdes, preuve de bonne santé de nos colonies.

Le pollen est la source de protéines indispensable à l'élevage des premières jeunes abeilles. Les butineuses sont également aux abreuvoirs. En cette période de l'année, c'est toujours agréable de voir les premières abeilles chercher de l'eau pour désaltérer les abeilles restées dans la ruche. L'eau est un élément indispensable pour nous tous.... même pour les abeilles !

 

Le fait qu'il ne fasse pas trop chaud est plutôt positif . En effet, une chute rapide de température( jour/nuit )est fort préjudiciable pour nos travailleuses .Il y a alors risque de  perte de couvain. Par gelée nocturne, les abeilles se mettent en grappe et délaissent une partie des larves sur le bas des cadres ce qui engendre la mort de ces larves. C'est toujours triste de voir des abeilles sortir de belles larves blanches de la ruche et les transporter au loin le lendemain. Elles sont de sacrées nettoyeuses, nos abeilles, elles aiment l'ordre et la rigueur. C'est ce qui fait tout le charme d'élever des abeilles. Tentez de comprendre leur fonctionnement.....

 

Le mois de mars est très important pour le démarrage de nos colonies. C'est aussi le mois de tous les dangers; par manque de miel dans la ruche ou le risque du retour rapide du froid, donc à nous autres,apiculteurs, de ne pas lever la garde avant début avril.

 

Nous sommes sur le pont, au cas où .............


Visite du 2 février 2017

 

Les filles vont bien. Premier vol depuis près de 3 mois. Sortie timide, nous étions loin des températures annoncées !

Température de 9°C seulement. Ça a tout de même permis aux abeilles de faire un peu de ménage et de sortir des débris de cire et quelques cadavres d'abeilles mortes durant les derniers mois.

Les réserves de nourriture sont toujours au rendez vous.

Même la colonie dans ma mini-ruchette, hivernée sur 3 petits cadres, est toujours là et bien active.

C'était en fait une reine que j'avais en "trop" suite à une réunion de deux ruchettes en fin d'année dernière. Il me semblait dommage de tuer une des reines de l'année (2016), j'ai donc décidé de la mettre dans une ruchette avec un minimum d'abeilles et un cadre de couvain naissant d'une ruche de production forte. On dirait que j'ai de la chance sur ce coup-là. A suivre, nous sommes loin d'être sortis de l'hiver...

Pas de perte de colonie au rucher d'hivernage, c'est plutôt bien.


Visite du 26 janvier 2017

 

Rien de particulier à signaler. Les réserves sont toujours bonnes. Moins d'un Kg de miel consommé en 1 mois.

Déjà plus d'un mois avec des températures sous les 0 °C.

Actuellement le jour s'allonge et avec la hausse de températures pour les 15 jours à venir, la ponte de la reine va sûrement redémarrer tranquillement. Les filles vont enfin pouvoir sortir pour aller au petit coin ! Ben oui ...

C'est d'ici 1 mois qu'il faudra être vigilant et vérifier régulièrement que les colonies ont bien de quoi nourrir les nouvelles abeilles ainsi que les larves qui vont être de plus en plus nombreuses.

Dans l'espoir d' un printemps à la hauteur de nos attentes et non d'un printemps pluvieux comme l'année dernière !

Les colonies pourront alors se développer dans de bonnes conditions et seront bien résistantes pour affronter le reste de l'année avec sérénité.

Prochaine visite au rucher la semaine prochaine avec des températures proches des 14 °C pour voir les filles sortir et faire leur premier vol de l'année. Un spectacle grandiose pour les passionnés comme moi.


Visite du 26 décembre 2016

 

 Température de 8 / 9 °C. Quelques abeilles sont de sortie...

Très peu de consommation en 15 jours (500g grand maximum pour les plus gourmandes).

Les jours s'allongent et d'ici 1 mois, voire avant, si la météo change (Hausse de température), les reines vont commencer à pondre les œufs qui donneront des abeilles de printemps. Espérons que la température ne chute pas en-dessous de 0°C durant quelques jours après la ponte. Il y aurait alors un fort risque de perte de couvain puisque les abeilles, à nouveau en grappes, ne pourront plus chauffer les larves dans les alvéoles de façon optimale sur l'ensemble de la surface.

Pour l'instant, tout se passe plutôt bien.


Visite du 15 décembre :

 

Comme il fait froid depuis plus d'un mois (température ne dépassant pas 5 °C en journée) les filles restent en grappe dans les ruches. Elles mangent juste de quoi se chauffer mutuellement.

Elles consomment très peu par rapport à l'année dernière où les températures étaient bien plus chaudes ,ce qui les appelait à sortir tous les jours sans trouver de ressources à l'extérieur.

La baisse du poids des ruches se situe en moyenne entre 500g et 1 Kg pour un mois, ce qui est plutôt faible.

Il n'y a que très peu de sortie, c'est uniquement des vols de propreté (pour "aller au toilettes") que réalisent les abeilles dès que le temps permet une rapide sortie de quelques minutes (Vers 8 °C minimum sans vent !)


Visite du 28 novembre

 

Rapide passage en forêt pour fixer le toit de protection des ruches contre les intempéries.

Le poids de l'ensemble des ruches est en augmentation de 1 Kg environ !

Avec la météo clémente, les filles ont trouvé soit de quoi butiner, soit ont pillé une ruche ou colonie faible dans le coin. Je pencherai plutôt pour la première hypothèse, il y a toujours quelques fleurs, et elles ont sûrement trouvé une jachère fleurie. C'est bien, c'est toujours bon à prendre.

La semaine prochaine l'hiver arrive, les abeilles seront en grappe et ne sortiront plus. Les gelées détruiront les dernières fleurs. L'hiver s’installe !

 

Ci dessous la photo du toit. (17h il fait déjà presque nuit !)


Premières pesées le 21 novembre.

Le poids est inchangé depuis 1 mois sur la plupart des ruches . Donc elles ont trouvé de quoi se nourrir sans "taper" dans les réserves. Il n'y a que 2 colonies qui ont consommé  environ 500g de réserves (Miel/pollen).

Ce sont les deux ruches déplacées tardivement au rucher d'hivernage.

La présence de la jachère fleurie à proximité du rucher a permis aux butineuses de récolter pas mal de pollen lors des dernières belles journées fraîches mais ensoleillées.

Pour l'instant, je suis confiant, l'hivernage se présente plutôt bien.

 


Hivernage - Octobre 2016

Avant le froid et l'humidité de l'hiver, il faut conditionner les colonies pour leur permettre un hivernage dans de bonnes conditions.

Cette préparation se fait dès la mi Août / début septembre, jusqu'à fin septembre / mi octobre.

Tout dépend de la météo, et du biotope proche des ruches.

 

Une bonne préparation consiste à vérifier :

 

1 - La ponte de la reine qui détermine la naissance des abeilles d'hiver.

2 - Les réserves en miel et en pollen pour permettre de nourrir la colonie.

3 - Le conditionnement pour être le plus tranquille possible. (Bruit, vibrations, vent, pluie, soleil, environnement, etc ....)

Les abeilles

Vérification de l'état général et sanitaire de la colonie

Les réserves

Évaluation du poids des réserves en miel et en pollen.

L'emplacement

Vérification du potentiel de l’environnement




    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37