Comment suis-je arrivé à l'apiculture ?
Je suis un amoureux de la nature depuis toujours, donc près de 50 ans .... Oh, oui déjà !
J'ai acheté mon premier livre en 1994 "l'apiculture aujourd'hui" (enfin aujourd'hui il y a plus de 20 ans maintenant). Les années ont passé mais l'envie était bien là, ancrée au fond de moi.
Il y a quelques années, un ami apiculteur , m'a offert mes deux premières ruches peuplées (Merci Alain) . Et, me voilà dans l'aventure à m'occuper tout seul de mes ruches.
En apiculture , pas de place à "l'à peu près". Les erreurs, nous les payons cash, enfin ce sont surtout les abeilles qui payent le prix ! L'apiculteur lui ne risque qu'une attaque massive lors de manipulations douteuses.... C'est donc, après un apprentissage théorique dans les livres, les livres et les livre et en pratique auprès d'apiculteurs de la région, que j'ai développé mes connaissances et également mon cheptel et donc mes ruchers.
C'est sans mal que mes enfants se sont pris au jeu. Ils m'accompagnent parfois aux ruchers, quant à ma compagne, elle m'aide plutôt lors des travaux de préparation à l'atelier, la protection des ruches à l'huile de lin, l'extraction du miel, la préparation des pots à la vente, etc .... Elle n'aime pas trop la proximité immédiate  des abeilles !! Ben oui, parfois selon la météo, une mauvaise manipulation occasionne des piqûres ! C'est aussi ça, être apiculteur ! Avec du recul, c'est plutôt bénéfique puisque j'ai moins d’arthrose aux épaules après les premières piqûres de la saison.  En hiver je regrette presque ce manque de venin ....
Les jours d'extraction du miel, c'est en famille que nous travaillons.  C'est la fête et  nous sommes de grands gourmands ! Eh oui, il faut bien goûter le millésime et nous attendons avec impatience le premier filet de miel sortir de l'extracteur. MMMMMMMmmmm  trop bon....
J'ai découvert un univers fantastique et fascinant d'ordre, de rigueur, d’anticipation et de partage.
Les abeilles ont beaucoup à nous apprendre et nous avons plus que jamais besoin d'elles pour permettre la pollinisation de nos plantes. Il n'est pas rare que des arboriculteurs me demandent de poser des ruches dans leurs vergers pour permettre une pollinisation de leurs arbres fruitiers bien plus efficace. Dans la mesure du possible, je réponds toujours positivement. Tout le monde en sort gagnant, mais c'est surtout les abeilles qui y trouvent une bonne dynamique pour commencer une nouvelle année apicole. Elles remettent en place le corps de ruche pour affronter l'année dans les meilleures conditions. En cas de mauvaise météo, elles auront de quoi tenir quelques temps.
Les abeilles ont de plus en plus de mal à survivre sans le soutien de l'apiculteur. Une ruche dans un rucher sédentaire (à la même place toute l'année) est de plus en plus difficile à trouver. En effet, il est plus que compliqué de trouver un emplacement qui donnera une diversité de pollens et de nectars indispensables aux abeilles et durant toute l'année.
Les grandes cultures, le remembrement, les haies qui ont disparu, le bétonnage constant fait que les ressources disparaissent. Aidons les....
 
Plantons des plantes mellifères, ne serait-ce que sur 1 m² ! Les insectes pollinisateurs et butineurs vous diront merci en les visitant. Rien de plus joli que des fleurs entourées de papillons, bourdons et autres abeilles.
Ah.... pour information, une abeille qui butine piquera rarement, donc à vos semoirs .............

Pourquoi, avoir choisi ce nom :  Le rucher des plaisirs ?
Tout simple: il y a énormément de plaisirs à avoir des abeilles. Il y a évidemment beaucoup de travail et de suivi pour qu'elles puissent évoluer dans de bonnes conditions. Elles me le rendent bien puisqu' elles me permettent d'extraire une partie de leur travail, à savoir ce précieux nectar appelé miel, l'OR de la ruche ... J'ai le plaisir d'en profiter avec ma famille et je partage ce plaisir avec des personnes qui apprécient, au fil des saisons,  des saveurs toujours différentes . Mais ce n'est pas tout, la ruche produit également : la propolis, la cire, la gelée royale et même du venin (pour l'industrie pharmaceutique !). Les abeilles sont sacrément utiles pour l'homme, malheureusement c'est bien souvent oublié !
Ce sont de sacrées bosseuses ces abeilles...
Revenons aux plaisirs.            Plaisirs... vous avez dit plaisirs  ?
Le plaisir de fabriquer et concevoir, ruches, planchers, couvre-cadres, cadres, ruchers, cérificateur solaire, etc ....
Le plaisir d'installer une nouvelle colonie.
Le plaisir de voir les colonies se développer harmonieusement.
Le plaisir de cueillir un essaim chez les particuliers qui me le demandent.
Le plaisir d'élever de nouvelles reines.
Le plaisir d'en apprendre tous les jours.
Le plaisir de partager une expérience.
Le plaisir de suivre et conseiller de jeunes apiculteurs.
Le plaisir de goûter et finalement manger le miel de mes ruches.
Le plaisir de faire plaisir en partageant ces différents plaisirs...

Où sont  installées mes ruches ? D'où vient mon miel ?
Mes ruches se trouvent dans un rayon de 10/15 km autour de Geudertheim.
Elles suivent le fleurissement des plantes, je transhume une partie de mes colonies pour vous permettre d'apprécier une diversité de miels aux goûts, couleurs et textures toujours différents.
J'ai un rucher sédentaire où les ruches restent en place toute l'année dans une zone protégée et un rucher d'élevage (à mon domicile) qui me permet un suivi plus aisé d'élevage de mes nouvelles reines de l'année.
J'ai également la possibilité d'utiliser un terrain bien plus lointain, dans le massif de Baerenthal pour me permettre de vous proposer le fameux miel de sapin.
J'habite dans un environnement plutôt sympathique et diversifié.
J'ai la chance de profiter d'une zone protégée qui longe notre rivière (la Zorn), des forêts aux essences diverses et des villages verdoyants et accueillants. Les gens sont souvent ouverts à la pose de ruches sur leurs terrains sans contre partie (il y a tout de même des pots de miel qui se perdent ...) C'est agréable de partager dans un tel climat de confiance réciproque.
Mes abeilles produisent du miel de notre terroir et j'en suis très fier. Un peu chauvin les Alsaciens d'Alsace, non ?
Ah, autre chose de très important : 
Les gens me disent souvent, il est bon le miel que tu fais !
Ce n'est pas mon miel, mais bel et bien, une partie du miel de mes abeilles ! Le restant leur est réservé car elles en ont besoin pour se nourrir et surtout pour passer l'hiver.

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37