Le 4 février 2019

Au rucher :

Bel après midi, soleil et 6/7 °C, les filles sont de sortie pour réaliser un petit vol de propreté.

C'est cool de les revoir voler, depuis Noël, il n'y avait vraiment pas de plage pour pouvoir sortir.

Toutes les colonies sont toujours là, c'est parfait. Même les petites colonies sur un seul élément mini-plus sont vraiment vigoureuses. Les abeilles "noires" se sont  sacrément bien adaptées à l’environnement, et n'ont vraiment pas manger beaucoup jusqu'à présent. Mais c'est le calme avant la tempête, quelques colonies ont redémarré la ponte (Couvre cadre "chaud" et un peu de condensation sous mon film plastique), la consommation va augmenter en flèche. A surveiller, c'est maintenant que ça va se jouer. Si besoin, il faudra ajouter du candi pour nourrir ce petit monde et permettre la transition, hiver / premières miellées.

 

A l'atelier :

C'est opération lasure dans la salle de bain ! Ben oui, je n'ai pas de local chauffé au garage ...

J'ai quelques ruchette neuves à préparer pour la saison à venir.

 



Le 5 janvier 2019

 

Au rucher :

Pas de perte pour l'instant, s'il devait y en avoir, ce sera lors de la transition, hiver / printemps.

Je suis confiant.Mais si tel était le cas, c'est que j'aurais fait le mauvais choix lors de l'hivernage. Si une reine meurt en hiver  je me retrouve avec une ruche orpheline ou bourdonneuse mais pas morte pour autant.

Les abeilles sont en grappe, ne sortent bas beaucoup (juste pour se "soulager"), et la consommation n'est pas très importante.

C'est toujours comme ça, la reine réduit la ponte et donc la ruche a moins d'activité et pas besoin de beaucoup de carburant!En fait c'est juste pour chauffer la grappe.

Le froid ne dérange pas trop les abeilles, c'est beaucoup plus l'humidité qui est néfaste.

Il faut surtout bien isoler les toits de ruches pour éviter la déperdition de chaleur par le haut et avoir des abeilles dans une ruche d'une taille correspondant à la taille de la colonie.

Grosse colonie en ruche (10 cadres souvent réduits à 9 ou 8 avec des partitions) et les plus petites colonies en ruchette 6 cadres partitionnées si besoin.

La ruchette en polystyrène est également un bon allié pour hiverner les petites colonies sur 4 ou 5 cadres.

J'ai mis du candi (comme du fondant de pâtissier) sur les ruchettes qui n'ont pas forcement les réserves nécessaires pour arriver jusqu'aux premières miellées au printemps.

 

A l'atelier :

Il y a du boulot, il faut préparer la saison.

Préparer les ruches, les traiter pour les protéger à l'extérieur, l'intérieur c'est juste grattage (déjà fait à l'automne)  et un coup de chalumeau avant utilisation.

Faire le plan d’élevage et la liste des ruches et où elles seront implantées pour la production de miels. Et en fonction, il faudra préparer les supports dans les différents ruchers.

Faire les commandes pour ne manquer de rien dès que ce sera le coup de feu au mois de mars / avril.

 

Et maintenant.... au boulot ...en attendant les beau jours.

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37