La suite dans "Hivernage 2017 - 2018"           ICI ===>



Le 10 novembre 2017

Atelier :

La semaine dernière j'ai fait des cadres "d'alsacienne couchée", sur mesure, pouvant recevoir des petits rayons qui permettront aux abeilles de construire et remplir les sections de cire fraîche et de bon miel. Ces sections seront récoltées après que les abeilles aient operculé les cellules de miel. Ce miel pourra être mangé en l'état avec la cire.

J'ai de plus en plus de demande de miel en rayon ou brèche par de fins connaisseurs de miel.  Eh oui, c'est le miel à l'état brut qui ne nécessite aucune extraction. Il est retiré des cadres et conditionné tel quel dans une boîte cristal très sympathique.

 

Normalement c'est le produit réservé à l'apiculteur, qui le déguste directement au rucher, ce petit veinard....

J'espère pouvoir vous faire partager ce moment magique.

 

Je suis prêt. Il n'y a plus qu'à espérer que la nature et la météo soient de la partie l'année prochaine ...

Cadre alsacienne couchée pour grandes sections - miel en rayon
4 grandes sections par cadres
Miel en rayon
Miel en rayon
Cadre alsacienne couchée pour petites sections - miel en rayon
10 petites sections par cadres


Le 22 octobre 2017

Abeille :

Les colonies sont toutes dans le rucher d'hivernage bien au sec.

Elles ont déjà entamé les réserves d'hiver et pourtant il y a beaucoup de moutarde et de jachère fleurie ;malheureusement il n'y a que très peu de nectar et donc les butineuses ne rapportent que peu de réserves. Par contre ces fleurs permettent la récolte de pollen non négligeable à cette saison et qui permettra un bon démarrage au printemps. Le pollen est source de protéines pour l'abeille. De plus, un peu de couleur dans la nature ne fait vraiment pas de mal au moral!

Atelier :

Quelques plans de ruches sont presque faits. Ce seront des mini-ruchettes (Nucléi) qui me permettront de faire féconder mes reines l'année prochaine. Ce sont des ruchettes dans lesquelles je vais utiliser des cadrons emboîtables de type Hoffmann et de taille Mini +. Bon pour faire simple ....

Deux cadrons assemblés = Un cadre de hausse de type traditionnel Dadant Hausse.

De type Hoffmann = Les cadrons sont conçus pour pouvoir être resserrés dans la ruche en les faisant glisser sur une bande lisse sans emplacement dédié à chaque cadre. La ruchette sera donc plus facilement modulable en fonction du développement de chaque colonie. Je vous expliquerai tout ça dans" technique apicole "à l'occasion...

Pourquoi des mini ruchettes ?

Ces petites ruches ne sont pas gourmandes en abeilles. Elles me permettront de faire féconder plus de reines sans forcément avoir une incidence sur les ruches de production de miel.  Pour avoir du miel, il faut beaucoup, beaucoup d'abeilles dans le rucher de production, à savoir 30 000 abeilles est un minimum soit environ 3 Kg d'abeilles par ruches.

Je prévois aussi de faire quelques ruchettes' 5 cadres en Alsacienne couchée' et 'Alsacienne Haute' ainsi que des ruchettes Dadant 6 cadres.

Il me faudra aussi quelques pièces de plancher/ planche de vol et de couvre-cadres de ruches Claerr (Alsacienne couchée 9 cadres).

Travail en prévision: réparer le matériel existant, optimiser le rangement, fabriquer deux ruchers, fermer et modifier un rucher existant pour le rendre plus pratique.

Motarde
Motarde
Stockage d'éléments de ruches
Stockage d'éléments de ruches
Stockage ruches
Stockage ruches
Retour à la maison
Retour à la maison


Le 7 octobre 2017

La Confédération Régionale des Apiculteurs d'Alsace a organisé le

Concours 2017 des miels des Apiculteurs - Producteurs "Région Alsace"

Le samedi 7 octobre 2017

J'ai présenté deux miels dont voilà le résultat :

Catégorie miel de fleurs :  Mon miel de fleurs d'été 2017 : Médaille d'Argent 2017

Catégorie miel de tilleul : Mon miel de tilleul doux 2017 : Médaille d'Argent 2017

Elles ont bien travaillé, mes abeilles cette année ... Bravo les filles

Dommage , mon stock est quasi épuisé . Mais bon, les plus rapides d'entre vous ont eu le plaisir de les déguster.


Le 2 Octobre 2017

Voilà une saison qui se termine.

Les colonies (ruches) sont au rucher d'hivernage. (Sauf 3 qu'il me faut encore "rapatrier")

Elles ont les réserves en miel nécessaire pour passer l'hiver soit environ 12 à 15 Kg de miel.

Mes abeilles locales  ne sont pas trop gourmandes donc c'est suffisant.

Les ruches et hausses vides sont grattées et désinfectées.

Le matériel est stocké au sec et déjà opérationnel pour l'année prochaine.

Je n'ai presque plus de miel, il a été victime de sa qualité ...  vivement 2018 pour de nouvelles récoltes.

J'ai quelques projets apicoles pour 2018, mais il va falloir passer au bureau faire les plans, à l'atelier pour les réaliser et attendre 2018 pour les mettre en œuvre.

Je ferai des photos, cet hiver,pour les partager avec vous.J'y joindrai toutes les explications . Du moins, en principe

A suivre ...


Le 24 Septembre 2017

Très belle journée ensoleillée ce dimanche pour la " journée des Bergers " à Rosenwiller, village proche de Dettwiller.

Beaucoup de belles rencontres et de la dégustation à tout va...

Journée gratifiante pour un apiculteur que de pourvoir partager son plaisir et de n'avoir que des retours positifs de la part des visiteurs sur la qualité du miel de mes filles.

Ça me conforte dans l'idée de continuer à produire de la qualité au détriment de la quantité, même si les stocks commencent à baisser très... très rapidement.

A la vitesse où le miel est cédé, il nous faudra bientôt attendre le mois de mai 2018 pour pouvoir à nouveau goûter du miel ...

Eh bien... nous attendrons.

 



Le 8 septembre 2017

Les ruches des Vosges du Nord sont à présent au rucher d'hivernage. Le transport de rapatriement s'est très bien passé.

Je finis la préparation pour l'hivernage et la saison prendra fin pour cette année .... enfin presque car il y a déjà les préparatifs pour la nouvelle saison sur le feu !


Le 26 Août 2017

BON.... pour le miel de sapin, c'est fini pour moi cette année. J'ai retiré les hausses et préparé les colonies à l'hivernage.

Il va falloir les transhumer pour leur faire passer l'hiver en plaine.

 

Mes derniers essaims de l'année sont prêts à être récupérés par leur nouveau papa, début septembre. Ils sont regroupés sur le toit de mon garage pour une petite semaine avant le grand voyage.

 

Mes arbres à miel "TETRADIUM DANIELLII" ont 15 mois maintenant.... ça pousse.

 

J'ai pas mal de projets de bricolage pour cet hiver, donc à suivre... et avec des photos bien évidemment.



Le 8 Août 2017

Miel de sapin ...

- Toujours pas de miel de sapin ! Dommage, les colonies sont fortes et le secteur d'implantation est vraiment plus que sympa là-haut dans les Vosges du Nord !

Il n'y a plus qu'à attendre que l'alchimie pucerons/météo se fasse ....

 

Élevage :

Les dernières reines ont été expédiées. Leur voyage s'est très bien passé.

Elles devront maintenant s'acclimater au soleil de Toulouse et à la météo Bretonne ...

 

Aux ruchers :

Je prépare déjà les ruches à l'hivernage et donc la saison 2018. Les colonies sont fortes et bien vigoureuses.

J'ai sélectionné les ruches souches pour réaliser l'élevage de reine en 2018, ainsi que les ruches qui élèveront ces reines.

Les colonies 2017 sont en vente et presque toutes réservées. Nous sommes déjà en fin d'année apicole. D'ici un mois ce sera la dernière visite de l'année, et les abeilles seront au "repos" jusqu'au printemps prochain.

 

Saison 2017 :

Premier bilan plutôt positif: plusieurs types de miels de bonne qualité, de belles reines 2017 douces comme je les aime et des colonies en pleine santé. Si les abeilles arrivaient encore à récolter un peu de miel de sapins de montagne, je serais vraiment satisfait de la saison. Ainsi passeront-elles l'hiver harmonieusement en plaine avec ce qu'elles auront engrangé...

 

Ce n'est pas encore fini..... à suivre.


Le 20 juillet 2017

J'ai déposé deux échantillons de miels pour le grand concours des miels des apiculteurs - producteurs de la région Alsace.

Ce concours est organisé par la Confédération Régionale des Apiculteurs d'Alsace le 7 Octobre 2017.

Il y a deux critère qui entre en ligne de compte :

1 - L'analyse par un laboratoire indépendant en juillet.

2 - L'évaluation gustative et sensoriel de miel le samedi 7 octobre au matin.

Il y a deux pots de miel scellés pour l'organisation et 1 pot également scellé qui restera chez l'apiculteur. (Pot témoin)

Je participe dans deux catégories, a savoir le miel de fleurs avec mon miel de fleurs d'été et dans la catégorie miel de tilleul avec mon miel de tilleul doux.

Donc .... A suivre 


Le 15 juillet 2017

Dans les Vosges de Nord, il n'y a pas grand chose à récolter pour mes abeilles, pour le moment. J'ai ajouté un cadre de miel des ruches restées en plaine à chacune des ruches du secteur de Zinswiller. Eh oui, il faut aider nos protégées en attendant le miellat de sapin.

 

Toutes mes reines sont fécondées et en ponte, il n'y a plus qu'à faire grossir ces colonies pour leur permettre de passer l'hiver dans de bonnes conditions.

 

Une partie du miel est en pot, la dégustation est possible dès à présent.

J'anime un stand le dimanche 13 Août devant la boucherie (à Geudertheim). Il y aura une ruchette vitrée, mais également une dégustation de tous mes types de miel et, bien entendu, des réponses à vos questions sur l'apiculture....

 


Le 5 juillet 2017

Miel :

Les différents miels ont été extraits lundi 3 juillet.

A savoir :

Miel de Tilleul naturellement et finement mentholé

Miel d'été : Miel de fleurs doux à souhait

Miel d'été de Forêt : Plus typé à dominante mûrier sauvage

 

Transhumance :

Ce main à 6h, départ pour les Vosges du Nord. Arrivés à 7h avec 10 °C et le soleil qui éclairait la clairière. Magnifique...

Les ruches sont en place, après une visite dans la forêt. Il y a bien quelques sapins recouverts d'une fine couche de miellat délavé par les dernières pluies. Le temps est annoncé frais la nuit et chaud en journée les prochains jours... c'est prometteur.

J'ai mis en place les ruches avec mon fils et Alain, un ami apiculteur, qui souhaite également profiter de ce magnifique site afin de récolter un peu de miel de sapin qu'il apprécie également !

 

Voilà le travail :

La parcelle est clôturée, c'est un plus ...
La parcelle est clôturée, c'est un plus ...
Vue avec les ruches de Alain au fond à droite
Vue avec les ruches de Alain au fond à droite

A gauche la parcelle de plusieurs hectares de Sapin.
A gauche la parcelle de plusieurs hectares de Sapin.
Panorama vu par les abeilles au reveil
Panorama vu par les abeilles au reveil


Le 29 juin 2017

Miel :

Cette semaine, j'ai préparé les ruches et tout le matériel pour la transhumance à Zinswiller (Vosges du Nord) afin de profiter des sapinières et du miellat que la nature voudra bien nous donner cette année !

J'ai également récolté les hausses avec le miel de tilleul et de forêt. L'extraction de ce miel est prévu lundi 3 juillet.

 

Elevage :

Quelques reines  ont émergé cette semaine.

Malheureusement, quelques unes  n'ont pas été acceptées par les mini-colonies.... Elles sont "difficiles" les abeilles "noires".  Pour l'introduction des prochaines reines, je vais élaborer et tester une autre technique, cette fois-ci.

 

Bientôt nouvelle rubrique :

Je parlerais apiculture plus en détails dans une rubrique "technique apicole" (avec photos, vidéo etc ...) quand le temps me le permettra.

Exemple : comment introduire une reine dans une ruche. (Plusieurs solutions : Soit en cellule royale à terme, soit reine vierge soit reine fécondée en ponte)

Donc, à suivre ... les photos et vidéos sont faites mais les montages ne sont pas prêts. Il faut du temps , beaucoup de temps mais c'est tellement passionnant, comme l'apiculture en fait.

Règle n° 1 en apiculture: PATIENCE... mais c'est difficile bien souvent !


Le 22 juin 2017

Les premières reines ont émergé dans la couveuse.

C'est la preuve qu'elle est plutôt bien, cette couveuse...

 

Ces reines sont déjà dans des ruchettes de fécondation.

 

A suivre...



Le 18 juin 2017

Au rucher :

Les abeilles vont bien.

Elles sont plutôt douces. En règle générale, je n'ai pas besoin de les enfumer pour les visites. C'est super agréable.

 

Miel : Les hausses se remplissent de miel de tilleul et pour un autre rucher de  Mûriers sauvages dont le nectar et le miellat sont plus typés puisque issus du milieu forestier.

 

Miel de Sapin : Les dernières nouvelles sont bonnes, il y a déjà beaucoup de pucerons.Selon la météo, la saison sera sûrement précoce cette année. La semaine prochaine, je compte préparer des ruches pour la transhumance dans le secteur forestier de La Petite Pierre.

 

L'élevage se passe bien, les reines sont en ponte, les premières abeilles émergent, les colonies grossissent, il y a même déjà des cadres de miel pour passer l'hiver (si elles n'en ont pas besoin avant !). Le marquage de reine est presque terminé pour les premières séries.

 

L'atelier : J'ai a réaliser deux  ruchers couverts, l'un pour le rucher de "La Petite Pierre" et l'autre pour l'hivernage.

Pas le temps.... ben ça attendra un peu !


Le 15 juin 2017

Couveuse : Les premières cellules royales sont dans la couveuse. (Essai en cours. Consommation électrique : 1 Kw en 72 h.)

Explications : Les abeilles orphelines élèvent des nouvelles reines qui sont nourries uniquement à la gelée royale (toute la vie).

Ces reines sont dans des cellules royales. Cette cellule sera operculée (fermée) 5/6 jours après le greffage des larves soit le 9° jour en partant d'un œuf. A ce moment là, la larve n'a besoin que de chaleur dans une atmosphère proche de l'intérieur d'une ruche. (35 °C et 75 à 80 % d’humidité). C'est ce que je reproduis dans ma couveuse.

Chaque cellule est mise dans un "bigoudi" (une cage) pour éviter à la première reine qui va émerger de tuer les autres reines qui vont émerger après elle. Une fois les reines dans les cagettes, il est préconisé de baisser la température de 8 °C donc de régler les thermostats à 27 °C.

 

En utilisant une couveuse, deux possibilités s'offrent à moi :

1 - Introduction de cellule royale : Le 15°jour en partant de l'œuf ou le 11° jour en partant du greffage, il est possible de mettre une cellule royale dans une "mini ruche" orpheline. La reine va donc émerger le lendemain et sera acceptée assez facilement par les abeilles.

Une seule cellule par ruchette.

2 - Introduction de jeune reine vierge : Je laisse la reine émerger dans la couveuse. J'ai 5 jours pour pour la faire accepter   toujours dans une "mini ruche" orpheline. C'est souvent bien plus compliqué surtout avec des abeilles de type noire (même hybride). Il y a des abeilles plus  faciles que d'autres pour réaliser ces opérations d'élevage. Ce sont les abeilles Italiennes aussi appelée  "abeilles jaunes".

 

L'élevage sans couveuse :

Il y a toujours la possibilité de laisser les cellules royales dans une ruche appelée "Finisseur", qui fera office de couveuse.

Cellule royale
Cellule Royale
Cellules royale dans une couveuse
1° essai de la couveuse à cellules royales


Le 8 juin 2017

La couveuse à reines est enfin finie. Il n'y a plus qu'à faire les premiers essais.... Plus qu'à ...



Le 6 juin 2017

Journée extraction du miel d'acacia et miel de fleurs. Légèrement plus foncé que d'habitude mais toujours aussi doux et fruité.


Le 3 juin 2017

Les tilleuls sont en fleurs ..... En espèrent récolter un peu de miel de tilleul.  A suivre ce n'est que le début de floraison.



Le 1° juin 2017

Opération marquage de reines.

 

Les premières reines pondent (Couvain bien régulier)

J'ai commencé le marquage des ces dernières à l'aide d'une pastille de couleur jaune cette année (2017).

Pastilles avec un numéro  pour me permettre une traçabilité optimale de ces reines sélectionnées.

J'ai également marqué quelques reines simplement avec un stylo spécial jaune fluorescent (Stylo à l'eau).

Ce sont des reines pour des collègues qui pourront identifier leur reine (sans  numéro) puisque la seule et unique reine  de leur rucher.

Reine d'abeille n°1 2017
Reine n°1 / 2017
Reine d'abeille n°7 2017
Reine N° 7 / 2017
Reine marquée uniquement au jaune Fluorescent
Reine marquée uniquement au jaune Fluorescent
Reine d'abeille n°3 2017
Reine n° 3 / 2017


29 mai 2017

Finalement, pas trop de nectar de faux-acacia (Robinier). Il fait un peu trop sec !

Par contre début de floraison des ronciers.

 

 

Butineuse sur une fleur de ronce ===>



Le 26 mai 2017 :

Des nouvelles au rucher enfin des ruchers ...

Tout se passe bien dans l'ensemble.

- Les ruches sont populeuses, parfois même trop !

Actuellement il y a un fort risque d'essaimage, je vais donc visiter les ruches toutes les semaines pour retirer les éventuelles cellules royales (élevage d'une nouvelle reine par les abeilles elles même afin d'organiser un essaimage).

- Bonne nouvelle, il y aura normalement du miel d'Acacia. Début de floraison le 15 mai. Les arbres sont en fleurs dans certains secteurs.

La preuve :


- Les hausses se remplissent bien vite de nectar clair. Les filles travaillent bien.

- Élevage : Mes jeunes reines sont en ponte. D'ici la semaine prochaine je vais pouvoir juger de la régularité de cette ponte.

- Bricolage : La couveuse à reine est en cour de montage, j'en ai reçu tous les composants, il n'y a plus qu'à câbler la bête .....

La saison commence bien, je suis satisfait !


Le samedi 20 mai 2017

Fête de la Nature à Brumath de 14h à 18h.

Quel plaisir de  pouvoir partager une passion avec des gens intéressés et intéressants ainsi qu'avec des enfants attentifs.

Et en prime, il y avait du miel à déguster ...



Le vendredi 19 mai 2017 :

Intervention à l'école de Bernolsheim.

Il n'y a que deux groupes, me permettant ainsi de partager une heure complète avec les enfants et par groupe.

C'était bien sympa, c'était moins la course que les dernières après midis  ...


Le jeudi 18 mai 2017 :

Comme lundi, me voilà à l'école de Mommenheim pour une intervention de 30 minutes pour 4 groupes.


Le mercredi 17 mai 2017 :

Extraction du miel avec Anaïs , ma fille. La météo est clémente, soleil et hygrométrie bas.

Le miel de Printemps est le premier miel récolté. Il est doux en goût. Mmmm trop bon !

Le miel est filtré et mis en maturateur pour permettre aux mini-particules de cire de remonter à la surface.

Le miel sera mis en pot samedi matin par ma fille en utilisant le robinet se trouvant en partie basse de ce maturateur.

Nous remplissons des pots de 40g, de 250g, de 500g, et la nouveauté 2017 : des "Nounours" de 500g.

Préparation et impression des étiquettes. C'est parti, nous pouvons à nouveau donner du plaisir aux accros de miel.

 

En fin d'après midi un appel d'un particulier pour cueillir un essaim à Haguenau. Sacrée journée ...

Cadre avec les opercules de cire

Extracteur avec cage à pivotement semi - automatique

La force centrifuge permet l'extraction du miel

Premier filet de miel



Le mardi 16 mai 2017 :

Passage au rucher pour récupérer les hausses de miel sans les abeilles.

Les chasse-abeilles ont été bien efficaces, les hausses étaient presque vides d'abeilles.


Le lundi 15 mai 2017 :

Je suis allé à l'école des Remparts à Brumath dans l'après midi.(de 13h15 à 15h45)

Les enfants sont passés en 4 groupes durant 30 minutes pour parler  abeilles et apiculture avec moi.

Ils ont pu profiter de la ruchette vitrée que j'ai juste terminée.

Les enfants étaient ravis de voir des faux-bourdons, des ouvrières, du couvain, du miel et la ponte de la reine en prime!

Après-midi bien agréable en compagnie de ces jeunes bien attentifs et intéressés

Dès mon retour à la maison, je réintroduis le cadre avec la reine dans sa ruchette d'origine.

 

Au rucher vers 18h.:

Pose de chasse-abeilles sur les ruches ayant des hausses pleines de miel à récolter.

Ce chasse-abeille me permettra de récupérer les hausses de miel sans les abeilles demain en fin d'après midi.

Les ouvrières n'aiment pas trop qu'on leur vole leur miel  ....


Le 12 mai 2017 :

 

Le gel de ces derniers jours a fait pas mal de dégâts ....

Il risque de ne pas y avoir de miel d'acacia (pas ou peu de fleurs)  En réalité  l'arbre est un Robinier et non un acacia !

Il y a juste quelques repousses de feuilles pour l'instant.

Dommage la saison avait trop bien commencé... A suivre.



Le 9 mai 2017

 

Ci dessous : la différence de taille des cadres (Dadant corps et Alsacienne)


Le 30 avril 2017 : La couveuse à reine est presque terminée

 

Et voilà ma couveuse et ma ruchette d'observation vitrée presque opérationnelles ...

Opération peinture, enfin lasure "BIO" .

 

Le rucher des plaisirs ....

Même la couveuse a le sourire !

 

Trois couches OK... il n'y a plus qu'à remonter la bête et faire les essais et multiples réglages.  Enfin , plus qu'à ...


 

Voici la ruchette d'observation pour les animations dans les écoles de Brumath la semaine du 15 au 21 mai prochain.

à l'occasion de la Fête de la Nature 2017.



29 avril 2017 : Premières ruchettes de fécondation en place.

 

Premiers essaims (paquets d'abeilles) réalisés aujourd'hui  pour préparer les ruchettes doubles de fécondation.(Petites ruchettes à gauche avec entrée ronde, il y a deux essaims dans chaque ruchette - Entrées avant / arrière)

J'en ai aussi profité pour enrucher un essaim artificiel dans la ruche de la jeune fille en Alsacienne haute. (ruche à droite avec entrée jaune)


 

Montage des ruches Dadant et première couche de "Thermopeint" spécial ruche.



Le 28 avril 2017 : Les nouvelles ruches Dadant sont arrivées.

 

Il n'y a plus qu'à les monter, les peindre,  enrucher les essaims et introduire les jeunes reines. Plus vite écrit que fait ...

En effet, il y a une demande en colonies sur cadres de format Dadant que je dois satisfaire pour la fin d'année.

Mes ruches sont plus petites et donc les cadres plus petits aussi.  J'ai des ruches "Alsacienne couchée".

Il y a aussi deux ruches "Alsacienne Haute" que m'a apporté un apiculteur qui a cessé temporairement son activité apicole. Les ruches sont pour sa nièce de 14 ans qui souhaite se mettre à l'apiculture. Trop chouette! Des jeunes qui se lancent. Mon objectif n°1, lui préparer ses ruches pour qu'elle puisse les récupérer au plus vite. Elle est impatiente d'avoir ses abeilles dans le jardin familial. Elle apprendra bien vite que l'apiculture, c'est une activité de patience, et parfois, c'est long, mais tellement long l'attente......

 


Le 22 avril 2017 : Deuxième picking.

 

Les premières cellules royales sont déjà operculées (émergence des reines prévue le jeudi  27 avril)

J'en ai aussi profité pour vérifier l'état des ruches de production (de miel). Les colonies sont fortes, voire même trop !

La semaine prochaine, il va falloir faire des essaims artificiels afin d'éviter un essaimage de ces ruches. Pour l'instant il  la fièvre d'essaimage n'est pas vraiment déclenchée. Il est préférable de dégrossir avant, parce que, une fois un élevage royale d'essaimage en route, il n'est guère évident de freiner les filles, à moins de diviser et à ce moment-là la production de miel est stoppée net !


Le 14 avril 2017  (Vendredi Saint) : Premier picking de l'année.

 

Ma ruche orpheline est prête. J'ai fait un "greffage" de jeunes larves d'une de mes ruches sélectionnées pour ses qualités. (La colonie est douce, nettoyeuse, facile à hiverner, la reine est une bonne pondeuse et cerise sur le gâteau : elle fait même du miel !). Il fait froid en ce moment, c'est dommage c'était pourtant bien parti !



2017 : C'est parti

Après la visite de printemps (dans Actualité : Hivernage 2016-2017), c'est parti pour une nouvelle saison bien prometteuse vu l'état de vitalité des colonies d'abeilles de nos ruchers.

 

La visite sanitaire s'est très bien passée ce mardi 4 avril dans l'après-midi sous un soleil voilé.

Cette visite est obligatoire tous les 5 ans dès la première ruche détenue.

 

Les premières ruches ont été déplacées après la visite sur deux sites très prometteurs. Les arbres fruitiers sont en fleurs (cerisiers, poiriers, pommiers, etc ...) mais également le pissenlit où viennent volontiers butiner les abeilles.

 

Les premières fleurs de colza sont  déjà présentes.Leur floraison va faire exploser nos colonies! Il va falloir donner de quoi travailler aux filles (cadres à cirer) sinon, nous enregistrerons  des essaimages en masse!!

 

Premier appel pour un essaim à cueillir ce samedi 8 avril 2017 et ce ne sera pas le dernier de la saison ...

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37