Identifier et reconnaitre :

L’abeille domestique, l'abeille solitaire,

le bourdon, la guêpe,

le frelon européen et le frelon asiatique.

Et leurs nid ....

Ils font tous parti de la famille des hyménoptères (Hymenoptera)


Reine d'abeille noire 2018 (Alsace)          www.le rucher des plaisirs.fr
Une de mes reines d'abeille noire (2018)

L'abeille domestique

(Apis mellifera)

 

C'est l'abeille des apiculteurs, l'abeille à miel.

Elles vivent en colonie, mangent en grande partie du miel et nourrissent leurs larves à la protéine végétale (pollen).

 

Pour info : en général, lorsqu’elles butinent, les abeilles ne sont pas dangereuses.

Abeille sur fleur de murier sauvage
Abeille sur fleur de murier sauvage
Abeille sur saule marsault
Abeille sur saule marsault
Essaim d'abeilles à 5 mètres du sol
Essaim d'abeilles à 5 mètres du sol
Colonie d'abeille installée (rayon de cire bien visible). Photo vero01. Merci.
Colonie d'abeille installée (rayon de cire bien visible). Photo vero01. Merci.
Essaim d'abeilles - Le rucher des plaisirs - Alsace
Essaim d'abeilles fraichement arrivé et uniquement là en transit ...
Gros plan d'un essaim d'abeilles
Gros plan d'un essaim d'abeilles


L'abeille solitaire (Anthophila)

 

Il y a près de 1000 espèces d'abeilles en France, mais elles ne font pas de miel,Elles se nourrissent de nectar et de pollen mais ne font pas de stock comme les abeilles domestique dites sociales (qui vivent quant à elles en colonie).

Presque toutes les abeilles "sauvages" sont solitaires. La femelle construit individuellement un nid dans le sol, sous des pierres, dans une cavité. Parfois elles sont communautaires, elles ont une même entrée mais chacune a son propre nid.

Les abeilles solitaires n'ont pas de contact avec leur descendance.Chaque cellule comporte un œuf, du pollen et du nectar pour nourrir la larve et un bouchon pour sceller cette cellule.

Une espèce creuse des trous dans la terre sèche et dure (en paroi ou au sol), en groupe de plusieurs individus mais chacune a son/ses trous. Laissez-les vivre, elles ne vous attaqueront pas.De plus, ce n'est souvent pas bien long la "nidification".

Merci pour elles....

C'est comme ça que nous pouvons aider  les insectes et les abeilles solitaires en particulier
C'est comme ça que nous pouvons aider les insectes et les abeilles solitaires en particulier


Le bourdon terrestre (Bombus terrestris)

 

Le bourdon fait partie de la famille des abeilles. Bon pollinisateur, le bourdon "construit" tous les ans une nouvelle colonie sous la terre.  Il est élevé comme l'abeille pour polliniser les serres maraichères puisqu'il est un insecte pacifique.

Le bourdon n'a rien à voir avec le faux bourdon qui est l'abeille mâle.

Bourdon terrestre
Bourdon terrestre
Nid de bourdon terrestre
Nid de bourdon terrestre

Il y a beaucoup d'autres type de bourdons (taille et couleurs) mais tous sont inoffensifs.


La guêpe

 

La guêpe est rayée de noire et jaune. Les femelles sont munies d'un dard (sans harpon) donc celle ci pourra piquer plusieurs fois sans pour autant mourir comme c'est le cas de l'abeille.

La guêpe est plus fine et beaucoup moins poilue qu'une abeille. Son nid est composé de fibres végétales comme celui des frelons de couleur plus ou moins bruns / grisâtres. Les larves sont nourries à la protéine animale.

Guêpe
Une guêpe (rayée jaune et noire et un retrécissement au niveau de la taille)
Nid de guêpes
Nid de guêpes


Le frelon européen (Vespa crabro)

La reine peut atteindre 35 mm, les ouvrières sont plus petites entre 18 et 25 mm et les mâles ont de 21 à 28 mm. Le frelon européen est rayé de jaune et de noir sur son abdomen, la tête et le thorax. L'abdomen et les antennes portent une couleur bien spécifique :rougeâtre. Une colonie peut consommer jusqu'à 500g d'insectes par jour (abeilles comprises ...)

Le nid est constitué de fibres végétales (un peu comme du papier-pâte brunâtre).Il peut atteindre presque un mètre pour les plus grosses colonies. (mais ce n'est pas courant). Le nid se retrouve aussi bien dans les bâtiments que dans les arbres et buissons. La piqure peut être mortelle si les personnes sont allergiques...

Frelon européen
Frelon européen (Couleur jaune dominante et également noir et roux)
Nid de frelon européen
Nid de frelon européen encore ouvert en parti basse . Les plateaux, d'alvéoles sont bien visible.


Le frelon asiatique  (Vespa velutina)

 

Il est originaire d’Asie, et en Europe c'est une sous-espèce (Vespa velutina nigrithorax) plus noire que le frelon d'origine. qui a été introduite en 2004. Actuellement presque toute la France est colonisée de ce nuisible très invasif puisqu'il n'a pas de prédateur (sauf le frelon européen qui est plus un concurrent qu'un prédateur).

Il est plus petit que notre frelon autochtone, mais il a un grand besoin de protéines animales pour nourrir ses larves.

Il prélève n’importe quel type d'insectes ou autre, pourvu que ce soit des protéines.... Il est capable de détruire une ruche de plusieurs dizaines de milliers d'abeilles en quelques jours.

Il est à l'origine de nombreuses pertes d'exploitation entière d'apiculteur français.

Son nid primaire, réalisé par les fondatrices, est installé dans des structures humaines. Par la suite, ils installent un grand nid dans les arbres bien souvent. Avec les feuilles, ils ne sont guère visibles mais dès l’automne les nids sont  facilement repérables.On se rend alors compte de l'invasion et du désastre écologique qui en découle...

Le nid peut avoir une longueur de 1 mètre  sans problème et comme les frelon asiatiques sont plutôt agressifs, les attaques ne sont pas rares. Une piqûre peut être mortelle pour une personne allergique.

Nous nous sentons bien seuls face à ce prédateur !

 

Si vous détectez un nid, merci de le faire détruire au plus vite en avertissant soit les pompiers soit votre mairie.

Merci pour tous nos insectes et pollinisateurs, la biodiversité est en souffrance silencieuse.

Frelon asiatique (aux pattes jaunes)
Frelon asiatique (aux pattes jaunes)
Nid de frelon asiatique (ouverture sur le coté)
Nid de frelon asiatique (ouverture sur le coté)

Nid de frelon facilement visible en automne !
Nid de frelon facilement visible en automne !

Le frelon asiatique arrive en Alsace.

Il est un gros prédateur des abeilles et autres petits insectes.

A combattre impérativement et sans ménagement.


C'est quoi un essaimage d'abeilles domestiques ?

 

Depuis des millions d'années, l'essaimage est un processus naturel de division d'une colonie d'abeille à miel ou domestique en deux populations. L’essaimage assure la pérennité de l'espèce depuis toujours.

 

 

Entre le mois d'avril et de juillet, la colonie va se développer pour arriver après quelques temps à un surnombre d'abeilles par rapport à leur "maison" (ruche, cavité dans un bâtiment,  arbre creux, etc ...). De plus il y aura un déséquilibre entre les différentes ouvrières: trop de jeunes abeilles (nourricières, cirières) et moins de butineuses. Comme il y a beaucoup de monde, la reine aura du mal à émettre des phéromones nécessaires pour que toutes les abeilles détectent encore sa présence. Il y aura  élevage royale, une jeune reine va naître.

Le processus d'essaimage est enclenché entre 2 à 4 semaines avant le jour J. Les abeilles vont élever plusieurs reines dans des cellules royales. Il pourra y avoir jusqu'à 30 cellules royales dans une ruche. La reine sera moins nourrie, elle va moins pondre et son abdomen va dégonfler. Elle est prête à s'envoler avec deux tiers des abeilles de tous âges vers de nouveaux horizons . Les abeilles se gorgent de miel (plus de 30 mg par individu), elles auront de quoi tenir trois jours. L'essaimage aura lieu entre 10h et 16h une belle journée ensoleillée en général. L'essaim partira de la ruche et laissera derrière lui, le couvain, les réserves de miel et de pollen, un tiers des abeilles et des cellules royales prêtes à naître. L'essaim va se poser non loin de la ruche mère ( une trentaine de mètres, souvent même moins) pour se reposer (surtout la reine ...) et les éclaireuses vont identifier le nouveau logis. C'est à ce moment-là que vous appelez l'apiculteur qui viendra cueillir l'essaim. En attendant trop longtemps, l'essaim va repartir vers sa destination finale et souvent ne survivra pas. Lors de l'essaimage, les abeilles sont souvent particulièrement douces, elles ne piquent pas. (mais attention, j'ai bien dit en général, il y a toujours un petit risque)

Dans la ruche-mère, la première reine va naître et va tuer toutes les autres reines. Il ne devra en rester qu'une. La jeune reine va faire son vol nuptial et aura hérité d'une ruche avec des réserves et des cellules prêtent à accueillir ces premiers œufs. La colonie va se développer pour pouvoir passer l'hiver dans de bonnes conditions.

 

Souvent l'essaimage est un spectacle grandiose, le risque de piqûres est minime.

Restez vigilants, les abeilles restent des animaux sauvages et non "domesticables" !


Que faire si je suis en présence d'un "nid" ?

 

 

S'il s’agit d'abeilles, faire appel à un apiculteur et lui expliquer le "problème" et si possible lui envoyer des photos. Cela lui permettra de préparer le matériel nécessaire pour exécuter l'opération dans de bonnes conditions.

 

Si c'est un essaim, il faudra faire une demande le plus rapidement possible parce que l'essaim ne restera pas en place bien longtemps, et une fois dans les combles, une cavité d'un mur, ce sera une toute autre opération souvent même payante .

 

Un essaim d'abeille n'est pas encore un nid (il n'y a pas de cire), ce n'est qu'une grappe d'abeilles qui se présente souvent juste en début d'après midi sous la forme d'une boule plus ou moins longue et grande qui s'accrochera sur divers supports. Une fois la destination finale trouvée par les éclaireuses, l'ensemble de l'essaim repartira en 1 minute chrono et souvent ne passera pas l'hiver par manque de réserves accumulées au cours de la fin de saison "apicole". Ben oui, il n'y a plus de quoi nourrir nos abeilles à partir de la mi juillet. !!!

 

Une fois le début de construction de cire, les abeilles seront moins "cool", elles protègeront leur nouvelle maison.

 

Si c'est une colonie déjà installée, l'apiculteur ne gagnera pas grand chose pour bien souvent énormément de temps, de déplacement, de matériel et de travail. Il est courant que la durée d'extraction d'une colonie non accessible mette près de deux mois. La seule chose qui pourra motiver un passionné, c'est de sauver une colonie d'une mort souvent incontournable si vous souhaitez réaliser des travaux par exemple.

 

Si la colonie ne dérange personne et ne cause pas de dégâts, il est parfois préférable de la laisser vivre sa vie sans intervenir.


Sur mon secteur Alsace / Bas Rhin / Secteur BRUMATH et environ

Vous pouvez me contacter au : 06 13 99 02 96

Service gratuit si ce n'est pas une colonie déjà installée

(Présence de galettes de cire depuis quelques jours)



Les abeilles solitaires et bourdons : Laissez-les vivre, ils sont inoffensifs!

 

S'il s'agit de guêpes ou de frelons (Européen ou Asiatique), téléphonez au 18. La destruction est possible et les pompiers interviennent gratuitement encore pour l'instant bien que la Cour des Comptes demande expressément au directeur de Service Départemental d'Incendie et de Secours de Bas Rhin (SDIS 67) de faire payer les demandeurs pour exécuter ce service. En effet, c'est un budget considérable qui plombe les finances du service  départemental d'incendie et de secours.

 



Merci de respecter et protéger au mieux la nature 

    

Le rucher des plaisirs

Joël GROSS - Alsace - Bas-Rhin - 67170 Geudertheim - 06 13 99 02 96

contact@lerucherdesplaisirs.fr

N° apiculteur : 67 00 6603

SIRET : 422 041 988 000 37